FR

Parkinson

Bien des personnes pensent que le Parkinson se résume à des tremblements et qu’il ne concerne que les personnes âgées. Pourtant, cette maladie peut atteindre des personnes encore jeunes (35-40 ans), et s’accompagne de troubles moteurs plus ou moins marqués qui affectent leur quotidien. Bien souvent, les personnes atteintes diminuent, voire cessent complètement toute activité physique. Pourtant, la maladie de Parkinson ne condamne pas la personne atteinte à l’inactivité et ne l’empêche en aucun cas d’accomplir ses projets les plus audacieux.

  • Comprendre la maladie

    La maladie de Parkinson est une maladie neurologique dégénérative, atrophiant les neurones dopaminergiques dans la substance noire du cerveau. Ces derniers sont touchés et dégénèrent, pour disparaître progressivement. En effet, la dopamine est un neurotransmetteur indispensable au contrôle des mouvements du corps. Les causes de la maladie restent inexpliquées à ce jour. Il est possible d’en atténuer les symptômes mais aucun traitement n’existe actuellement pour ralentir ou stopper sa progression.

    Les symptômes de la maladie sont divers et peuvent se manifester par une rigidité des mouvements, un ralentissement de ces derniers, de l’apathie ou des tremblements. Ces symptômes ne se manifestent pas de manière permanente mais s’aggravent au fur et à mesure de l’évolution de la maladie. D’autres manifestations invalidantes peuvent aussi se manifester au-delà de ces troubles de la motricité.

    La plupart des parkinsoniens ont plus de 60 ans et dans de rares cas (moins de 10%), la maladie est héréditaire.

  • Parkinson en Suisse

    Plus de 15’000 personnes sont aujourd’hui atteintes de la maladie de Parkinson en Suisse. Le poids qui pèse sur les membres de l’entourage des personnes atteintes est également très lourd.

  • Traitements

    Aujourd’hui, la médecine n’est capable de traiter que les symptômes de la maladie, et non les causes qui restent à ce jour inconnues. Il existe des thérapies médicamenteuses ainsi que des thérapies invasives et chirurgicales. De nombreuses thérapies d’accompagnement font aussi appel la physiothérapie, à l’ergothérapie, à la logopédie et à la neuropsychologie. Des thérapies complémentaires font appel à de l’activité physique. C’est dans ce segment spécifique que se concentre l’action de Défi Parkinson.

  • Recherche

    De nombreux centres et laboratoires déploient des recherches sur la maladie de Parkinson, tout autour du globe. Si les causes de la maladie n’ont pas encore été identifiées, ces recherches permettent néanmoins une amélioration importante des traitements des symptômes.

    Lire nos publications concernant la recherche sur Parkinson ici

  • Aider un proche

    Il existe en Suisse un grand nombre de groupes d’entraide. Ceux-ci apportent un soutien important aux personnes atteintes de la maladie, mais également une aide majeure à leur entourage, dont la vie quotidienne est également fortement bouleversée.

  • Liens utiles

    Parkinson Suisse: www.parkinson.ch

    France Parkinson: www.franceparkinson.fr

L'activité physique pour combattre la maladie "Quand je marche, J'ai l'impression de vivre. La maladie s'en va" DÉCOUVRIR